Passer au contenu

Sport et déconfinement : ce qu’il faut savoir

Le 11 mai prochain, les règles strictes du confinement actuel vous s’assouplir, afin de favoriser le retour de l’activité économique. Tout ne sera toutefois par permis, notamment en termes de pratiques sportives.

Dix mètres minimum, telle sera la distance à respecter entre deux coureurs ou deux cyclistes à partir du 11 mai. C’est la mesure annoncée ce jeudi par le ministère des sports : « Ces activités pourront se faire sans limitation de durée de pratique, sans attestation, dans une limite de distance du domicile inférieure à 100 kilomètres, en limitant les rassemblements à 10 personnes maximum, en extérieur ». Ces différentes pratiques ne pourront toutefois pas s’appuyer sur l’utilisation de vestiaires, étant donné la nature de cet endroit clos.

« Une distance physique suffisante pour les activités en plein air, type tennis, yoga, fitness devra également être respectée », ajoute le ministère dans son communiqué. Ainsi, pour le yoga ou le cross-fit en plein air, il faudra prévoir "quatre mètres carrés d'espace par personne".

Toutes Les activités sportives ne permettant pas la mise en pratique de cette distanciation sociale, à l’image des sports collectifs et de combats, ne pourront pas reprendre à partir du 11 mai. Un casse-tête dans certaines activités, à l’image du tennis, qui pourra être pratiqué en simple mais pas en double.

Un guide pratique plus détaillé sera publié dans les semaines à venir, après consultation du ministère auprès des différentes fédérations concernées. Un point d’étape sera alors fait d’ici le 2 juin afin de réévaluer « la réouverture » ou non de certaines disciplines.

Selon le ministère, ces règles « pour l'ensemble des Français valent pour les sportifs de haut niveau et les professionnels, qui pourront reprendre une activité à haute intensité à partir du 11 mai, mais exclusivement dans une logique individuelle dans le respect strict des règles de distanciation ». De nombreuses compétitions, à l’image des ligues professionnelles de football, ont ainsi été clôturées prématurément. Des évènements prévus cet été, à l’image des jeux Olympiques et de l’Euro de football ont été reportés.

Logiquement, cette décision comprend également les salles de sport. Bien que les adhérents s’entraînent généralement seuls, la nature de l’endroit et le partage de matériel sur place est un facteur à risque dans le cadre de la propagation du virus.

Dans le cadre des sports à nouveau autorisés, l’application des gestes barrières doit se poursuivre (lavage régulier des mains, distance de sécurité…) afin de minimiser au maximum la contamination.

Article précédent Coronavirus : La ministre du travail Muriel Pénicaud encourage la poursuite du télétravail
Articles suivant Le plan de déconfinement se précise