Passer au contenu

Phase 2 du déconfinement : les annonces d’Édouard Philippe

Le Premier ministre a dévoilé ce jeudi une liste présentant l’assouplissement de certaines contraintes prises en réponse à la crise sanitaire. Les restaurants devraient notamment pouvoir rouvrir, incitant ainsi un certain retour à la normale après plusieurs mois de confinement et de restrictions.

A partir du 2 juin, la France entrera dans la phase 2 de son plan de déconfinement. Un processus rendu possible par la baisse constante du nombre de nouveaux cas de patients Covid admis à l’hôpital et en réanimation et par une vitesse de propagation du virus « sous contrôle ». Cette nouvelle étape s’accompagne d’un assouplissement des contraintes sanitaires sur l’ensemble du territoire. Tous les départements à l’exception de ceux de l’Île-de-France, Mayotte et la Guyane sont en effet en vert sur la carte de France actualisée tous les soirs par le Gouvernement.

Pour accompagner ces mesures de déconfinement, quatre indicateurs seront particulièrement observés :

  • L’incidence (le nombre de personnes contaminées par semaine, considéré comme mauvais s’il dépasse les 50 cas pour 100 000 habitants)
  • Le taux de positivité (mauvais s’il dépasse les 10%)
  • Le Nombre R-0 (c’est-à-dire le taux de contagion du virus, qui ne doit pas être supérieur à 1)
  • Le taux d’occupation des lits de réanimation

Pour lutter le plus efficacement possible contre d’éventuelles résurgences du virus, des mesures de sécurité seront prises à l’échelle locale. A cela s’ajoutent les efforts de dépistage, rendus concrets par la hausse du nombre de tests et la baisse du temps d’attente pour obtenir les résultats. En outre, certaines personnes ne présentant aucun symptôme seront également susceptibles d’être testées afin de contrôler les mouvements du virus.

Dès le 2 juin, toutes les écoles rouvriront progressivement, proposant ainsi un accueil systématique des enfants plusieurs fois par semaine. Dans les zones vertes, l’ensemble des élèves des collèges et des lycées pourront reprendre les cours. Dans les zones en orange, à l’image de la région parisienne, seuls les élèves de 6ème, de 5ème et en lycée professionnel feront leur rentrée. Les lycées généraux et technologiques pourront toutefois être ouverts afin d’organiser des entretiens pédagogiques et d’orientation individuels.

Édouard Philippe a également annoncé la suppression de l’épreuve orale du baccalauréat de français ainsi que le lancement d’une campagne d’identification et de prise en charge des élèves décrocheurs.

Concernant la vie économique, la deuxième phase du déconfinement permettra aux restaurants, aux cafés et aux bars de reprendre leur activité, avec toutefois quelques restrictions en zone orange (seules les terrasses seront autorisées). Les clients devront continuer de respecter les règles élémentaires de distance sociale, et les propriétaires des lieux auront à charge de les faire respecter. Les tables ne pourront comporter plus de 10 personnes à la fois et plus d’un mètre devra séparer chacune d’entre elles. Les clients et le personnel devront également porter des masques lors des déplacements.

Afin de permettre aux français de partir en vacances cet été, le gouvernement a annoncé la réouverture progressive des hébergements touristiques à partir du 2 juin dans les zones vertes. Pour les autres départements, il faudra attendre la phase 3 du déconfinement le 22 juin prochain. A cela s’ajoute la levée de la restriction de déplacement de 100 kilomètres, ce qui permettra aux vacanciers de pouvoir traverser l’ensemble du territoire national.

Concernant l’ouverture des frontières avec nos partenaires européens, des discussions sont en cours au sein de l’union pour une action coordonnée à partir du 15 juin. Les frontières avec les pays non européens resteront fermées jusqu’à nouvel ordre.

Dès ce week-end et avant même la phase 2, les parcs et les jardins sur l’ensemble du territoire pourront de nouveau accueillir du public. Ils seront suivis dès le 2 juin par les musées et les monuments ainsi que les plages, les lacs et les plans d’eau.

En zone verte, les piscines, les gymnases, les salles de sport ou encore les salles de spectacles pourront reprendre leur activité à partir de lundi. Il faudra attendre la phase 3 du déconfinement pour les zones en orange. Les cinémas, eux, ne pourront accueillir du public qu’à partir du 22 juin, et ce dans toute la France.

Concernant les pratiques et les espaces encore interdits, on retrouve notamment les rassemblements de plus de 10 personnes, les sports de contact, les discothèques ou encore les stades.

Édouard Philippe, pour conclure son discours, a rappelé aux personnes vulnérables de continuer à exercer une vigilance maximale pour éviter toute contamination, et souhaite que les français continuent à mettre en pratique les gestes barrières afin de ralentir toujours plus la propagation du virus.

Article précédent Le confinement a-t’il modifié nos habitudes alimentaires ?
Articles suivant Selon une étude française, une infection légère au Covid-19 est suffisante pour développer des anticorps