Passer au contenu

Les pistes du gouvernement pour le déconfinement

Les différents ministres ont rendu ce mercredi 22 avril leur plan de déconfinement. L’occasion de faire le point sur les mesures qui devraient entrer en vigueur à partir du 11 mai prochain.

Un déplacement entre régions limité

Le gouvernement pourrait selon toute vraisemblance limiter les déplacements entre régions jusqu’à mi-juin. Une mesure qui permettrait de ne pas créer de nouveaux foyers dans les régions les moins touchées. « Il faut éviter qu’il y ait un brassage de population, et donc un brassage du virus, explique un ministre. On ne peut pas 300 000 personnes sur les plages ».

Réouverture des crèches

Si le plan de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation, vise une réouverture progressive des établissements scolaires à partir du 11 mai, rien n’a filtré concernant les crèches.

Un exercice délicat, car il implique de nombreux acteurs : le ministère de la santé pour la protection des personnels de la petite enfance, les associations d’élus en charge des structures mais aussi le ministère du Travail pour la reprise d’activité des parents, qui déterminera le nombre d’enfants à garder. Plusieurs hypothèses sont ainsi sur la table, sans qu’aucune d’entre elle ne prévale à l’heure actuelle.

Masques obligatoires dans les transports en commun

Autre mesure très attendue, le port du masque obligatoire dans les transports en commun afin d’accompagner la reprise des travailleurs. Ce geste barrière devra être couplé à d’autres actions, à l’image de la distribution de gel hydro alcoolique, de l’augmentation de la fréquence de nettoyage des infrastructures de transport ou encore d’une nouvelle régulation du trafic permettant d’éviter l’engorgement aux heures de pointe.

Le renforcement des solutions de transport alternatif est également à l’étude, avec la réalisation de fiches techniques destinées aux collectivités locales souhaitant installer des pistes cyclables temporaires.

La reprise de l’activité économique est un sujet délicat, comme l’explique une source gouvernementale à France Télévisions : « C’est un travail énorme. Vous passez du confinement qui est une règle quasi générale pour tout le monde au déconfinement, qui est plutôt une multitude de cas particuliers ».

Toujours afin de combattre l’heure de pointe dans les transports en commun, le gouvernement souhaite encourager le télétravail et incite les employeurs à aménager l’horaire de ses salariés.

Article précédent La nicotine protège-t-elle du Covid-19 ?
Articles suivant Une usine bretonne de fabrication de masque fermée en 2018 en passe de renaître de ses cendres