Passer au contenu
Le vaccin contre la tuberculose a-t-il un effet positif dans la lutte contre le Covid-19 ?

Le vaccin contre la tuberculose a-t-il un effet positif dans la lutte contre le Covid-19 ?

Le vaccin BCG, inventé voilà plus de 100 ans pour combattre le terrible fléaux qu’est la tuberculose, suscite de nombreux espoirs au sein de la communauté scientifique.

S’il convient de rester prudent quant aux premiers résultats, on observe que les pays où la couverture vaccinale du BCG est importante sont confrontés à une gravité moindre de la maladie Covid-19. Selon Laurent Lagrost, directeur de recherche à l’Inserm, des pays comme l’Italie ou les États-Unis, qui n’ont pas eu cette politique vaccinale, voient apparaître sur leur sol des formes sévères de manière plus fréquente.

Véritable lien de cause à effet ou simple coïncidence ? De nombreux chercheurs sont en train de se pencher sur la question afin d’en apprendre plus sur les actions de cet ancien vaccin sur le virus qui paralyse le monde entier depuis plusieurs mois.

Cela serait une bonne nouvelle pour la France, ou la plupart des citoyens sont déjà couverts par ce vaccin. Les propriétés immunologiques ne durent toutefois qu’entre 15 à 20 ans, ce qui expliquerait en partie pourquoi les plus jeunes d’entre nous, vaccinés après l’an 2000, seraient moins touchés par le coronavirus.


Si les bienfaits de ce vaccin venaient à être vérifiés, une simple réinjection au sein de la population permettrait de réveiller l’immunité. Cela présenterait de nombreux avantages. Le vaccin pourrait en effet être rapidement disponible et prodigué à l’ensemble des français, à commencer par les individus à risque et le personnel soignant. De plus, sa conception et ses effets sont connus depuis des décennies, ce qui éviterait toute une batterie de tests comme c’est le cas lors du développement d’un nouveau vaccin.

Réponse dans quelques semaines, le temps de récolter les résultats des essais cliniques en cours à l’université d’Utrecht, aux Pays-Bas, portant sur quelques 1000 professionnels de santé mais aussi à Melbourne, en Australie.

Article précédent Le port d’un masque en tissu protège-t-il du Coronavirus ?