Passer au contenu

France : 25 foyers de contamination identifiés depuis le déconfinement

Depuis une semaine, la plupart des restrictions liées au confinement ont été assouplies sur l’ensemble du territoire, avec notamment la permission de se déplacer ou encore la réouverture de nombreux commerces. Des mesures positives pour l’économie mais qui favorisent la résurgence du virus.

Malgré une nette amélioration de la situation en France, avec de moins en moins de cas graves et de décès dans les hôpitaux, les autorités appellent à la plus grande prudence. Le Covid-19, dont la période d’incubation est d’environ quatorze jour, pourrait en effet se propager de nouveau et entrainer l’apparition d’une seconde vague. Dans ce contexte, 25 foyers de contamination ont été identifiés en France depuis la semaine dernière.

Deux d’entre eux concernent des abattoirs. Si aucun lien de cause à effet n’a été trouvé, d’autres établissements du même type ont été touchés par l’épidémie en Allemagne et aux États-Unis, ce qui inquiète de nombreux chercheurs. Selon le ministre de la Santé Olivier Véran dans une vidéo publiée sur Twitter, plus de cent personnes ont été testées positives dans les deux abattoirs en question, situés à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) et près d’Orléans (Loiret) : « Les tests de dépistage sont en cours du l’ensemble des salariés. Le système mis en place pour tester, isoler et casser les chaînes de contamination est opérationnel. Nous étions vendredi à plus de 50 000 tests réalisés par jour sur l’ensemble du territoire ».

Les autres foyers sont répartis sur l’ensemble du territoire, à l’exception de la région Normandie et de la Corse, toutes deux préservées. Parmi les régions les plus touchées, on retrouve sans surprise celles présentant une forte densité de population, à savoir l’Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Pour cette première, un cluster a notamment été identifié au sein d’un foyer de jeunes travailleurs (Clamart, Hauts-de-Seine). On dénombre également trois foyers dans les régions Occitanie et Pays-de-la-Loire.

Ces 25 clusters présentent plusieurs similarités. Tous étaient ouverts pendant la période de confinement, ce qui a permis au virus d’arriver au terme de sa période d’incubation peu avant mi-mai, et tous sont des lieux clos. L’identification de ces différents foyers à travers la France vient toutefois valider les efforts du personnel soignant en termes de dépistage et de remontées d’informations, des outils indispensables pour éviter une recrudescence du nombre de cas ces prochaines semaines.

Olivier Véran se prononcera par ailleurs sur la question lors d’un « Ségur de la Santé », le 25 mai prochain, ou il détaillera les grandes lignes de la future réforme des hôpitaux lors d’une réunion multilatérale avec des partenaires sociaux.

Article précédent Vaccin : Premiers résultats encourageants après des tests cliniques réalisés sur l’homme
Articles suivant Tourisme et coronavirus