Passer au contenu

Des scènes de drames au nettoyage du coronavirus : l’étonnante “reconversion” d’une entreprise yvelinoise

Une entreprise spécialisée dans le nettoyage de scène de drames croule sous les demandes de désinfection des lieux touchés par le nouveau coronavirus. La société « Sang-froid », basée à Triel-sur-Seine dans les Yvelines, a en effet pu mettre à contribution ses compétences en matière de nettoyage méticuleux au service de la lutte contre le covid-19.

Baptiste Girardet et son équipe. Crédit photo : LP / M.G.

Il y a quelques semaines encore, la mission principale de l’entreprise consistait à nettoyer les scènes de crime, les traces morbides laissées après un suicide, les odeurs de putréfaction ou encore les parasites cadavériques.

Un métier difficile mais nécessaire, qui prend aujourd’hui une nouvelle dimension dans le cadre de la crise sanitaire. Entre les scènes de drames et la chasse au virus, « Les principes de lutte sont identiques », confie au Parisien Baptiste Girardet, agent de la police scientifique et technique à l’origine de cette entreprise fondée en 2017 avec onze pompiers. « Au quotidien, nous utilisons par exemple un appareil qui désinfecte l'air vicié par ozonisation. Nous l'utilisons aujourd'hui pour éliminer le virus dans l'air. C'est la même chose avec notre lampe à UV destiné à neutraliser les germes dangereux issus des putréfactions. Les gants, les masques… sont aussi les mêmes. Nous avons ainsi pu être très vite opérationnels ».

Plus d’une centaine d’interventions depuis mars

Avec en moyenne trois interventions par jour, l’entreprise est très demandée. Dès le début du confinement, Baptiste Girardet et son équipe ont été mobilisés pour désinfecter les bureaux de vote d’une commune yvelinoise. Puis les clients ont afflué : médias, conserveries, centres d’hébergement d’urgence… Pas moins de 117 nettoyages ont déjà eu lieu.

Si l’entreprise opère principalement en région parisienne, certaines interventions se sont déroulées en région, à l’image de la décontamination d’un site de forage gazier à Blois (Loir-et-Cher). A chaque fois, l’équipe prend soin de désinfecter méticuleusement les endroits et les objets les plus à risques : Poignées de porte, chaises, tables, interrupteurs, machine à café ou encore les micro-ondes.

A l’issue de chaque opération, Sang-Froid laisse une note à ses clients concernant l’usage des masques et des gants, afin d’éviter une re-contamination.

Une offre également adressée aux particuliers

Pour environ 1000 euros par intervention, les particuliers peuvent également faire appel à l’entreprise. C’est le cas notamment après le passage d’une personne testée positive au Covid-19. Sang-Froid désinfecte alors méticuleusement la chambre du malade en question mais aussi les parties communes, afin de ne laisser aucune trace du virus.

Malgré une mission servant l’intérêt général, l’entreprise n’a pas encore été sollicitée par le service public. « Nous sommes tous étonnées que l’agence régionale de santé (ARS) ne soit pas intéressée en temps et en heure à notre activité, reconnaît Baptiste Girardet. Il aurait été judicieux de créer un réseau de spécialistes comme nous pour les interventions liées au Covid. Nous savons faire, c’est notre métier, et en temps de crise nous aurions très bien su mutualiser nos moyens avec nos concurrents les plus professionnels ».

Article précédent Coronavirus : Le point sur la situation en France à une semaine du déconfinement
Articles suivant Coronavirus : La ministre du travail Muriel Pénicaud encourage la poursuite du télétravail