Passer au contenu

3,9 millions de masques en tissu produits en une semaine

Selon Bercy, près de 3,9 millions de masques en tissu ont été fabriqués en France entre le 30 mars et le 5 avril, et plus de 6.6 millions d’entre eux sont espérés d’ici le 12 avril. Un élan citoyen et industriel galvanisé par les annonces du gouvernement souhaitant démocratiser le port de ce moyen de protection auprès du grand public.

15 millions de masques attendus d’ici fin avril

D’après l’AFP, le ministère souhaiterait porter la capacité de production des masques alternatifs à usage non sanitaire à quelques 15 millions d’unités d’ici la dernière semaine d’avril. Toujours selon Bercy, les protections dont il est question peuvent être divisées en deux catégories :

-       Catégorie 1 : Ces masques sont destinés aux professionnels en contact avec le public, à l’image des policiers, des livreurs ou encore des caissières. Ils doivent pouvoir filtrer plus de 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns.

-       Catégorie 2 : Des masques destinés aux personnes n’étant pas en contact avec le public. Ces derniers doivent avoir une capacité de filtration des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns d’au moins 70%.

Le ministère de l’économie rappelle que le port de ces masques alternatifs ne pourrait se soustraire à la pratique d’autres gestes barrières, et doivent au contraire être utilisés en complément afin de réduire la propagation du coronavirus.

146 modèles qualifiés

Le communiqué du ministère précise que 146 modèles ont été qualifiés à ce jour pour leurs propriétés filtrantes, dont 76 fabriqués par des entreprises. Parmi eux, 12 peuvent être réutilisables cinq fois après lavage, ce qui représente environ 456 000 masques produits (ou l’équivalent de 3,5 millions de masques à usage unique).

« En faisant encore progresser leurs capacités de production ces prochains jours, notre industrie textile, les femmes et les hommes qui la composent relèvent un défi sans précédent dans notre histoire récente et démontrent leur capacité à s’adapter rapidement afin de servir toute la nation » a d’ailleurs commenté la secrétaire d’État à l’Économie Agnès Pannier-Runacher.

Article précédent Ce qu’il faut retenir de l’allocution du 13 avril d’Emmanuel Macron
Articles suivant Qu’est-ce qu’un masque alternatif ?